L'Année Internationale de la Cristallographie en France

2014, Année Internationale de la Cristallographie en France ( AICr2014 ), a permis de fédérer sept sociétés savantes ( l’AFC, la SFMC, la SFN, la SFμ, la SFP, la SCF et l’UdPPC ) qui, avec les principales tutelles scientifiques comme le CNRS et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, ont construit des évènements nationaux, mis à disposition des outils de communication et relayé de très nombreuses initiatives en Région. Du collégien au chercheur averti en passant par l’homme de la rue, nous avons interpellé, provoqué l’étonnement, expliqué… et parfois sans doute convaincu que la cristallographie, science transversale par essence, est au coeur de notre monde moderne. Un bilan plus complet a été publié dans Reflets de la Physique 44-45 (2015), 12-14.
Le site dédié à toutes les activités dans le cadre de l'AICr2014 a été en ligne de septembre 2013 jusqu'en janvier 2015 et a été repris presque dans son intégralité sur le site de l'Association Française de Cristallographie, en accord avec les partenaires.

Premiers diagrammes de diffraction neutronique sur poudre

Les premiers diagrammes de diffraction de neutrons sur poudre ont été enregistrés par Ernie O. Wollan et Clifford G. Shull à partir de 1946 à Oak Ridge (USA).

Des faisceaux de neutrons pour la recherche

Le premier réacteur nucléaire a été construit aux Etats-Unis à Oak Ridge en 1943 (The Clinton Pile – 3MW). C’est auprès de ce réacteur qu’Ernie O. Wollan et Clifford G. Shull développèrent la technique de diffraction de neutrons pour la détermination de structures cristallines. En 1994, 40 ans plus tard, C. G. Shull reçut le Prix Nobel de physique pour ce travail (E. O. Wollan était mort en 1984). Le délai d’attribution exceptionnellement long de ce Prix peut s’expliquer par l’association « politiquement incorrecte » entre diffraction neutronique et puissance nucléaire, la méthode ayant été développée dans un réacteur nucléaire.

 

 

 

 

 

Diffraction sur poudre

 Le premier diagramme de diffraction neutronique, présenté par C. G. Shull, lors de la réception de son Prix Nobel, a été enregistré sur une poudre de NaCl par E. O. Wollan et R. B. Sawyer en 1946.

 

 

 

 

 

Références:

  •  C. G. Shull, Nobel Lecture, December 8, 1994
  • P.W. Frame, http://www.orau.org/ptp/articlesstories/wollan.htm
  • The diffraction of neutrons by crystalline powders, E. O. Wollan and C. G. Shull, Physical Review 1947, 73, 830-841
  • Neutron Diffraction Studies of NaH and NaD, C. G. Shull, E. O. Wollan, G. A. Morton and W. L. Davidson, Physical Review 1948, 73, 842-847