Le 24ième congrès de l'Union Internationale de Cristallographie (IUCr) s'est tenu du 21 au 28 Août 2017 à Hyderabad (Inde) et a rassemblé 1700 participants environ (dont plus de 500 Indiens). La communauté française était constituée de 72 membres, faisant de notre pays l'un des plus présents. Le CA de l'AFC était représenté par René Guinebretière (ex-président) et Philippe Guionneau (président). À noter que leurs missions ont été prises en charge par leurs laboratoires respectifs. Le programme scientifique fut très dense et basé sur 128 sessions parallèles représentant plus de 500 conférences, 39 conférences de type "keynote", 3 conférences plénières, des workshops et un programme parallèle axé sur des aspects inhabituels ou organisationnels de notre Science (détails sur http://www.iucr2017.org/ ).
logoafcAu cours de ce congrès, les assemblées générales de l'IUCr et celles des différentes associations continentales (l'European Crystallography Association, ECA, pour l'Europe) se sont aussi tenues. L'AG de l'IUCr a été conduite sur trois soirées et celle de l'ECA sur deux sessions. L'objectif de ces assemblées est notamment de voter sur des questions organisationnelles; les votes étant réalisés par les délégués de chaque pays.

AG de l'IUCr (pour information): les pays membres de l'IUCr sont représentés par des délégués dont le nombre dépend de la cotisation que verse le pays à l'IUCr. Le nombre maximum de représentants possible est de cinq. La France a droit à quatre représentants, ce qui en fait l'un des pays avec la plus forte représentation à égalité avec l'Allemagne, la Chine et le Japon. Seuls les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Russie ont un nombre de vote supérieur. Au cours des AG de cet IUCr-2017, 51 pays étaient représentés pour un total de 88 délégués. Pour la France, les représentants habilités à voter sur cette édition étaient Sylvain Ravy, Jean-Paul Itié, René Guinebretière et Philippe Guionneau. C'est le président de l'AFC qui nomme les quatre délégués français.

AG de l'ECA (pour information): chaque pays membre possède 1 délégué habilité à voter. Pour cette édition, le vote de la France était incarné par le président de l'AFC, Philippe Guionneau. Etaient présents aussi aux AG de l'ECA les porteurs français du projet de l'organisation du congrès européen de cristallographie en France en 2021: Sylvain Ravy, Andy Thompson, Jean-Paul Itié et René Guinebretière. (voir ci-dessous).
En parallèle, les différentes commissions de l'IUCr et de l'ECA (SIG) se sont aussi réunies impliquant de nombreux représentants de la communauté cristallographe française (cf ci-dessous).

Brève sélection de quelques décisions prises et/ou validées au cours de ce 24ième congrès et assemblée de l'Union Internationale de Cristallographie (IUCr):
  • La France se voit confier l'organisation du congrès européen de cristallographie en 2021 (ECM33). Le projet de l'ECM33 à Versailles porté par Sylvain Ravy, Andy Thompson, Jean-Paul Itié et René Guinebretière et proposé par l'AFC à l'ECA a été définitivement retenu. Le succès de ce futur congrès passe notamment par une présence française conséquente aux prochains congrès ECM: Oviedo en 2018 et Vienne en 2019 (http://ecanews.org/mwp/meetings/ ).
  • Le nombre de représentants français au sein des commissions de l'IUCr a considérablement augmenté. Désormais, 17 collègues français sont investis dans ces commissions (cf liste jointe) faisant de la France le pays Européens le plus représenté dans les commissions scientifiques et le troisième à l'échelle mondiale (derrière les États-Unis et le Japon). Notons que deux français (O. Perez et J.M. Gillet) sont nommés chairmen de leurs commissions. Ce résultat positif est le fruit du travail en amont réalisé au cours des dernières années par le CA de l'AFC.
  • Élections au sein du bureau exécutif de l'IUCr: S. Lidin (Suède, président) et H.A. Dabkowska (Canada, vice-présidente). Tous les résultats sur http://www.iucr.org/ . Pour ce qui concerne la France, l'AFC avait proposé Sylvain Ravy au seul poste accessible pour intégrer le comité exécutif. Malgré un bon score du candidat français (3ième sur 8 candidats), c'est le japonais M. Takata qui est réélu. À noter que des considérations d'équilibre géographique au sein du comité exécutif rendaient assez peu probable l'élection d'un européen.
  • Le projet porté par l'Australie pour organiser le congrès de l'IUCr à Melbourne en 2023 a été retenu au détriment du projet porté par les États-Unis (San-Diego). Rappelons que le prochain congrès de l'IUCr aura lieu à Prague en 2020.
Signalons aussi une récompense pour la France: Nami Matsubara, étudiante en thèse avec Françoise Damay au LLB et Christine MARTIN du CRISMAT à Caen et boursière AFC pour ce congrès, en plus d'offrir une excellente conférence, a remporté le concours "Dragon's den". Voir aussi l'article rédigé pour le site de l'AFC par Nami ici. Sponsorisé par l'IUCr et quelques industriels ce concours récompense par un prix conséquent le meilleur projet scientifique personnel.

Philippe Guionneau (Bordeaux, septembre 2017)