L'Année Internationale de la Minéralogie (Min2022) se veut une célébration mondiale de cette discipline afin de souligner son importance dans notre vie quotidienne. La minéralogie est l'une des plus anciennes branches de la science.  Elle a joué un rôle clé dans le décryptage de la structure de la matière et dans le développement de la science et de la technologie.

L'idée d'une année de la minéralogie est apparue lors de la 22e réunion générale de l'Association internationale de minéralogie à Melbourne. 

L'année 2022 sera le bicentenaire de la mort de René Just Haüy (né en 1743), l'un des pères de la minéralogie et de la cristallographie modernes. Haüy.est l'auteur de la publication du Traité de minéralogie et du Traité de cristallographie. 


Le soutien a été accordé par l'UNESCO lors de la 12e réunion du Programme international des sciences fondamentales complété par le Forum d'experts qui s'est tenue à Paris en novembre 2019. Lors de cette réunion, il a été décidé que les célébrations de la Minéralogie 2022 s'inscriraient dans le cadre de l'Année internationale des sciences fondamentales pour le développement durable (IYBSSD 2022), ce qui a été approuvé par la résolution 40 C/76.
L'Association Minéralogique Internationale, représentée par Patrick Cordier, est membre du steering committee de l'IYBSSD 2022. Minéralogie 2022 sera officiellement lancée lors de la 23e assemblée générale de l'Association Internationale de Minéralogie, qui se tiendra à Lyon, en France. En tant qu'IYBSSD, Minéralogie 2022 débutera à la mi-2022 et se prolongera jusqu'à la mi-2023.

Les principaux objectifs de l'Année Internationale de la Minéralogie 2022 sont les suivants :

  • susciter l'intérêt du public pour la science de la matière et la façon dont elle sous-tend la plupart des innovations et des développements de notre société moderne à travers la fascination des cristaux naturels, attirer les jeunes vers la science ;
  • illustrer l'universalité de la science ;
  • intensifier l'émergence de sociétés minéralogiques dans les pays en développement où les ressources sont exploitées ;
  • favoriser la collaboration internationale entre les scientifiques du monde entier, notamment par la mise en place de réseaux Nord-Sud et de collaborations Sud-Sud ;
  • promouvoir l'éducation et la recherche en minéralogie, cristallographie et leurs liens avec d'autres sciences ;
  • sensibiliser le public à l'importance des ressources naturelles.

Texte adapté des versions ici et ici.