RECIPROCS

Malgré un contexte sanitaire très difficile, ЯÉCIPROCS - le réseau des Chercheurs et ITA Professionnels de la Cristallographie Structurale - a organisé du 12 au 16 octobre 2020 une formation intitulée : « la diffusion des neutrons pour sonder la structure de la matière et au-delà ». Cette Action Nationale de Formation (ANF), qui a réuni une trentaine de personnes, s’est déroulée au Domaine du Lazaret, à Sète. Le temps n’était pas nécessairement celui auquel on était en droit de s’attendre pour une région du sud à cette période de l’année, mais certains irréductibles ont quand même réussi à se baigner malgré la tramontane et une eau de mer très fraiche.

macles reciprocs 3

Les organisateurs de la formation ne pouvant cependant pas être critiqués pour les caprices du climat, les participants ont donc unanimement tenu à les féliciter pour leur investissement car ils ont dû jongler avec les impératifs liés à la situation : mise en place de visioconférences pour les intervenants n’ayant pas pu se déplacer (de France ou de République Tchèque) ou encore mise en place et application des gestes barrières (masques, gel hydroalcoolique, distanciation physique), et tout ça avec le sourire et dans la bonne humeur.

Mais ces efforts n’auront pas été vains car le superbe programme concocté pour cette formation aura permis à tous les participants d’appréhender de nouveaux domaines de la cristallographie, de largement compléter leurs connaissances et également d’envisager de nouveaux champs d’études ainsi que de nouvelles collaborations pour leurs recherches.

Ainsi après une mise en place compliquée et tardive la veille avec les organisateurs pour installer le système de visioconférence, Béatrice Grenier (UGA & CEA-INAC-MEM, Grenoble) a pu retrouver mardi matin, après une nuit très courte, suffisamment d’énergie et de motivation pour proposer une introduction aux interactions neutrons/matière de très haute volée et très didactique. Dans la foulée Florence Porcher (LLB, CEA/Saclay), en présentiel, a fait un tour d’horizon extrêmement complet des spécificités et de l’évolution des différentes sources de neutrons pour la cristallographie, en France et dans le monde. L’après-midi a débuté par une visioconférence d’Angel Arevalo-Lopez (UCCS, Lille) sur les études des échantillons polycristallins à l’aide des neutrons, incluant un premier aperçu de la représentation irréductible des groupes de symétrie dans les structures magnétiques. Cette première journée s’est achevée en présentiel avec Laurent Cormier (IMPMC, Paris) qui a très certainement réconcilié nombre de participants avec les études utilisant la PDF (fonction de distribution de paires), en montrant notamment comment des expériences combinées neutrons/RX et PDF/RMC (Reverse Monte Carlo : modélisation) peuvent donner des renseignements très fins sur les structures étudiées.

reciprocs sete 2Mercredi matin Béatrice Grenier a complété sa présentation de la veille en présentant différents diffractomètres et montages utilisés en diffraction des neutrons sur monocristaux ainsi que de nombreux exemples d’études de structures nucléaires et surtout magnétiques. La fin de la matinée a ensuite été consacrée à une remise à niveau générale sur l’utilisation de Jana2006 par Olivier Perez (ENSICAEN, CAEN) qui, à force de ténacité, de didactique et de persuasion (de menaces déguisées ?) a réussi à convaincre l’assistance de l’intérêt et de l’énorme potentiel de ce logiciel. Les quelques réfractaires ou sceptiques – honte à eux, ils se reconnaitront - seront condamnés à assister à un cours intensif de radioprotection avec Pierre-Emmanuel Petit.

Enfin cette première partie de l’ANF s’est conclue avec le traditionnel programme social, ici une visite guidée pédestre de Sète, et toujours dans le respect des gestes barrières. Les participants ont ainsi pu suivre la guide-conférencière sous un beau soleil le long de la promenade côtière, du Domaine du Lazaret jusqu’au port de pêche et du centre-ville, avant de monter à travers les quartiers historiques pour rejoindre le cimetière marin.
Les deux derniers jours ont été principalement consacrés au logiciel JANA et à son utilisation en travaux dirigés.

Le jeudi matin a débuté avec la présentation de Václav Petříček (Institute of Physics, Czech Academy of Sciences, Prague), qui a introduit la théorie des super-espaces et des structures modulées. Ces phases présentent des tâches additionnelles dans les clichés de diffraction et Václav Petříček a explicité leur résolution structurale avec JANA2006. La matinée s’est poursuivie avec la présentation de Margarida Henriques (Institute of Physics, Czech Academy of Sciences, Prague) sur les structures magnétiques, redéfinissant les paramètres indispensables à la compréhension de la diffraction magnétique (vecteur de propagation, facteur de structure magnétique…) avant de montrer des exemples, toujours à l’aide du logiciel JANA2006.

Les participants ont ensuite eu l’opportunité de mettre rapidement en pratique ces nouvelles connaissances lors des séances programmées l’après-midi même à travers 3 exercices : Ba5Co5 une structure antiferromagnétique simple et MnWO4 une structure magnétique incommensurable, toutes deux mesurées sur poudres, et HoNi une structure magnétique mesurée sur un monocristal.

La journée s’est achevée avec l’Assemblée Générale des participants. Ceux-ci ont été sollicités pour exprimer les sujets de formations qu’ils voudraient voir traiter au cours des prochaines formations organisées par ЯÉCIPROCS. Un point sur les BAGS de ЯÉCIPROCS a ensuite été fait mettant en évidence diverses limites que rencontre leur organisation et la nécessité de communiquer d’avantage. La possibilité d‘élargir l’accès aux bases de données et notamment au Powder Diffraction File (base fournie par l'International Centre for Diffraction Data) a été abordée. Benoît Baptiste et Arie van der Lee vont faire avancer ce sujet. Finalement, le calendrier 2021 prévisionnel des actions liées au réseau été évoqué : le colloque de l’AFC et satellite CCDC fin juin à Grenoble, le congrès de l’IUCr à Prague du 14 au 22 août, la journée commune avec CMDO+ et CRISTECH en satellite de RX & matière les 22-23 Novembre à Aix en Provence ainsi que l’école Crystelec sur la cristallographie aux électrons organisée à Grenoble. Ce à quoi pourrait s’ajouter une ANF 2021 sur les grands instruments dont le projet a été déposé à l’INP du CNRS.

jana logoMorgane M.D Poupon (Institute of Physics, Czech Academy of Sciences, Prague) a réalisé une démonstration superbement improvisée de JANA2020 le vendredi matin, qui n’a fait qu’amplifier l’impatience très palpable de certains pour cette nouvelle version. Elle sera peut-être disponible à la fin de l’année 2020, croisons les doigts ! Pour terminer cette très enrichissante semaine, Olivier Pérez (ENSICAEN, CAEN) nous a proposé de résoudre la structure du DFerrocène avec JANA2006, à partir de données acquises par diffraction des neutrons sur un monocristal présentant du désordre.

Ainsi, ayant bravé les goélands chapardeurs et le vent glacial lors d’un dernier déjeuner avec vue sur la mer, les participants sont repartis vers leurs bons vieux rayons X, les yeux remplis de structures magnétiques et/ou super-périodiques et le cœur vibrant à l’idée de faire un jour peut-être de la diffraction aux neutrons.


reciprocs sete 1

URL de la formation : https://cdifx.univ-rennes1.fr/RECIPROCS/ANF2020/ANF2020_Sete.htm

M. Giorgi (Spectropole – Fédération Sciences Chimiques Marseille) & S. Nowak (Plateforme RX, UFR de Chimie de l'Université de Paris)