La 32e conférence européenne de cristallographie s’est tenue à Vienne, du 18 au 23 août 2019, dans les splendides bâtiments de l’Université. Bâtis à la fin du XIXe siècle sur le fameux « Ring », le boulevard qui encercle le centre historique, les magnifiques locaux de l’Université ont pu facilement accueillir les plus de 1200 participants de la conférence : un record. Certains orateurs ont ainsi présentés leurs travaux dans des salles magnifiques, certaines aux plafonds peints par Gustav Klimt !

Malgré cette forte participation, on peut regretter que seulement 56 collègues français se soient déplacés (5e nation représentée, loin derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni), ce qui ne traduit pas l’importance de la communauté de cristallographie française, telle que nous pouvons la voir aux congrès de l’AFC. En l'occurrence la communauté scientifique autrichienne s'est fortement mobilisée et a participé en masse, comme l'avait fait la communauté espagnole au congrès d'Oviedo à ECM31, en août 2018.

science slam vienne2019En ce qui concerne le programme scientifique, ce rapport peut être l’occasion de rappeler qu’il n’est pas défini par les organisateurs mais par les « Special » et « General Groups of Interests » (SIGs et GIGs) qui proposent des orateurs pour les plénières, les « keynotes », les microsymposia (MS) et leurs « chairs ». Le comité local joue un rôle de modérateur pour que les représentants des groupes d’intérêts arrivent à un consensus. Le seul outil mis à la disposition des organisateurs consiste en 5  « domaines d’intérêts » (Focus Areas) : biologie, matériaux, physique, chimie et méthodes, qu’il faut chercher à équilibrer. Sur ce principe, la conférence de Vienne proposait 2 plénières, 16 Keynotes et  48 MS. Notons qu’avec 12 MS, la biologie était le domaine d’intérêt le plus présent. En complément des conférences, deux sessions posters étaient organisées de façon à couvrir une grande partie du domaine. De plus, des sessions de remise de prix (Perutz, Kalman, posters) et des interventions "grand public" ou à destination des jeunes cristallographes (comme le « science slam ») ont insufflé un dynamisme certain. Plus de 35 exposants ont également permis d'appréhender les dernières avancées techniques.

janssens vienne2019La cristallographie étant une science couvrant de nombreux domaines, il est difficile de choisir  quelques présentations à mettre en avant parmi les 260 présentées. Pour ma part, je retiendrais un bel exposé de Luca Bindi, géologue travaillant à l’Université de Florence, dans lequel il nous a présenté ses études sur les phases quasi-cristallines découvertes dans des météorites sibériennes. Par des expériences de chocs à partir d’éléments présents dans les météorites, ces phases ont pu être reproduites et seraient donc le résultat de multiples collisions entre astéroïdes… Par ailleurs, une superbe conférence grand public de Koen Janssens, de l’Université d’Anvers, montrait comment des expériences d’absorption et de diffraction des rayons X permettent de comprendre la lente mais inexorable détérioration des couleurs de tableaux de Van Gogh et de voir qu’un tableau peut en cacher un autre, sous la dernière couche de peinture. Mais cette conférence était-elle vraiment accessible au grand public ? Dans un domaine plus proche du mien, Richard Welberry présentait un panorama des études de diffusion diffuse qu’il a réalisées depuis presque 50 ans. Expert du domaine, ses méthodes de simulation reproduisent des diagrammes de diffusion complexes, que les détecteurs 2D modernes permettent maintenant de mesurer rapidement sur de grandes zones de l’espace réciproque.

perutz vienne2019Pour finir, je rappelle à tous les membres de l’AFC (et les autres), que la prochaine conférence européenne, ECM33, aura lieu au palais des congrès de Versailles du 24 au 28 août 2021. Elle est organisée conjointement par le synchrotron-SOLEIL et l’Université Paris-Saclay sous l'égide de l'AFC avec mes collègues Andrew Thompson et Jean-Paul Itié. Un site web dédié permet d’ores et déjà de tenir informés les collègues : ecm33.ecanews.org. Le banquet devrait se tenir dans le potager du roi, à deux pas du château et la conférence finissant le samedi, les participants pourront assister aux grandes eaux de Versailles après la cérémonie de clôture, s’ils le désirent. Seule une participation forte et dynamique de la communauté française refléterait à sa juste proportion le niveau réel de la cristallographie française : notez la date !

Sylvain Ravy (Laboratoire de Physique des Solides d'Orsay, Université Paris-Sud, CNRS; avec la complicité de Philippe Guionneau, président de l'AFC) 

ecm33 logo

Première image: SR - Université de Vienne; autres images: page Facebook de l'ECM32 - Science Slam - More Than A Century Of Crystallography: What Has It Taught Us And Where Will It Lead? (Elspeth Garman - Perutz Prize Ceremony (Marijana Đaković, Elspeth Garman, Udo Heinemann)