2019, soyons fiers de notre engagement scientifique !
Quoi de plus simple que l'empilement bidimensionnel des cases d'un plateau de jeu d'échecs ? Du moins pour un cristallographe : 64 mailles ou plutôt 16 si on tient compte de la couleur du support, quelques éléments de symétries, axes de rotation d'ordre deux sabres au clair, et le réseau est prêt.

Pourtant, les combinaisons sont infinies et même le joueur averti peut se retrouver face à l'inconnu en quelques traits. La troisième dimension est apportée par le mouvement des combattants, simples et réguliers pour la plupart - diagonales des fous, translations pour les tours, glissements pour les chevaux, une maille pour le roi, omnipotence de la reine. Les pions, initialement peu considérés, tiennent la structure, symétrisent ou dissymétrisent le tout au gré de mouvements modestes mais autorisant quelques fulgurances - citons la redoutée prise en passant - et portent, souvent, l'estocade finale ainsi que le grain de folie qui passionne les joueurs. Une simplicité apparente du plateau d'échecs qui me rappelle certaines images de diffraction dont la régularité des positions des raies de Bragg et l'absence de pics imprévus annoncent sur mon écran de pilotage du diffractomètre un déroulé a priori tranquille, voire un moment monotone à construire une architecture atomique attendue. Mais la troisième dimension - les intensités diffractées - va pourtant mettre à mal cette tranquillité annoncée et apporter ce grain de folie avec cette infinité de combinaisons qui au-delà de la passion - dont je vous parlais l'année dernière - apportera la satisfaction de la découverte, de la construction d'une hypothèse validée et du travail bien fait. Après une partie d'échecs acharnée où les modèles et plans de cb2019bataille se succèdent et s'écroulent sous les coups de butoirs et les ruses du perfide adversaire, lorsque les mains se serrent devant l'évidence de l'issue et que l'arbitre annonce le verdict, le joueur, quel qu'il soit, éprouve une satisfaction proche de celle que nous, cristallographes, éprouvons lorsque la structure cristalline du moment est validée, mais oui, sans erreur par l'impitoyable arbitre checkcif. Bien sûr, la même satisfaction vous envahit à la compréhension d'une trainée de diffusion, d'une asymétrie de profil de raies, d'une symétrie perdue, d'un agent pathogène, d'une croissance réussie, d'une relation structure-propriétés ou que sais-je encore. Soyez satisfaits et fiers de votre travail dont le caractère prévisible, que certains voudraient exploiter à leur profit, n'est qu'apparence et, a contrario, quiconque se donne la peine d'y regarder de plus près, de s'investir, comprend que la cristallographie côtoie indiscutablement les contrées les plus complexes et profondes de la Science. Les illustrations sont d'ailleurs multiples et quotidiennes dans la littérature scientifique internationale et ce n'est pas 2019, année internationale du tableau périodique des éléments chimiques qui contredira cette affirmation tant les occasions de lier architectures atomiques et propriétés vont être nombreuses.

L'Association Française de Cristallographie a notamment pour objectif de porter ce message. Tout au long de l'année, des faits marquants en cristallographie sont commentés par certains d'entre vous sur le site web de l'AFC. Ce dernier vous donne des nouvelles de la communauté - retours d'impression de congrès, annonces d'ateliers, remises de prix, opérations de vulgarisation ... etc ... - y compris celles, tristes, des disparitions de collègues, hélas soudaines et très douloureuses en cette année qui s'achève. Merci à tous pour vos contributions 2018 à ce site, ciment de notre communauté. L'année passée a été marquée par le congrès général de l'AFC, à Lyon; les plus distraits pourront se remémorer quelques faits sur les pages dédiées1,2,3 incluant les prix de thèses attribués à nos jeunes cristallographes en 20184. De nombreux autres évènements, de l'atelier spécialisé au congrès international, de l'école nationale à la manifestation de vulgarisation, sont aussi venus égaillés cette année 2018 et ont contribué plus encore à diffuser les idées de chacun ainsi que les avancées spectaculaires, technologiques et de concepts, que notre Science offre actuellement. Chacun d'entre vous est un maillon essentiel de ces avancées, par le travail quotidien par l'enthousiasme et par le sens du collectif.

Dans ce contexte, modestement mais avec force, l'AFC - via le Conseil d'Administration, les groupes thématiques et les axes transverses - joue son rôle de société savante française en (co)organisant toute sorte de rencontres, cristallisant les bonnes volontés, dialoguant avec les instances internationales ainsi qu'avec de nombreux acteurs ayant des préoccupations communes et attribuant bourses, prix et aides financières. Votre CA planche actuellement aussi sur de nombreux sujets dont, je l'espère, vous en verrez bientôt la concrétisation. N'hésitez d'ailleurs pas à solliciter le CA qui, bien que déjà fort chargé, examinera vos requêtes avec beaucoup d'intérêt. Si elle est humainement entièrement bénévole, l'animation de la cristallographie française dépend des moyens financiers disponibles. Ces derniers sont intégralement tributaires de votre participation aux évènements organisés par l'AFC, de vos adhésions annuelles et du sponsoring direct. Ce dernier point, perceptible sur le site web, est, pour l'AFC, une nouveauté datant de 2018 et je tiens à nominativement remercier nos deux premiers sponsors de leur soutien, ThermoFisher (sponsor cristal) et Bruker (sponsor régulier). Nul besoin de préciser qu'il y a de la place pour un nombre supérieur de sponsors. A bon entendeur. Quant à vos adhésions, elles sont indispensables à l'existence de l'AFC et cruciales pour répondre efficacement à vos attentes. N'oubliez pas aussi qu'un don à une association est toujours possible.

En ce début d'année 2019, merci d'adhérer et de soutenir l'AFC, quelques clics suffisent5 ! N'hésitez pas à propager la bonne nouvelle en diffusant l'affiche consacrée5.

ecm2019L'échiquier 2019 se met en place. A défaut de tout pouvoir signaler ici, rappelons les deux rendez-vous incontournables que seront le congrès de Biologie Structurale Intégrative, organisé de façon commune avec la Société Française de Biophysique (7-11 octobre 2019, Toulouse) et Rayons X et Matière (19-22 novembre 2019, Nancy)6. Je me permets de solliciter une présence française massive au congrès européen de cristallographie, ECM32 (18-23 Août, Vienne)7, qui sera la dernière édition avant celle organisée en France sous l'égide de l'AFC à Versailles en 2021. Vous recevrez, courant 2019, les appels à nominations pour les prix de thèse et le prix André Guinier qui seront décernés au congrès 2020 de l'AFC à Grenoble.

En attendant, que vous soyez Pirc, Caro-Kahn, Nimzowitsch ou ... euh, pardon ... grands-instruments, apériodiques, croissance cristalline ou de n'importe laquelle des innombrables facettes de la Science des cristaux, je vous souhaite très sincèrement une année de profondes satisfactions professionnelles et personnelles.

Tous mes vœux pour 2019 !

Philippe GUIONNEAU

Président de l'AFC


1-Site du congrès AFC2018 : https://afc2018.afc.asso.fr

2-Minutes de l'assemblée générale : https://www.afc.asso.fr/l-association/communications-du-ca/autres-communications/1383-assemblee-generale-2018

3-Compte rendus de l'AFC2018 (IUCr newsletter) : https://www.iucr.org/news/newsletter/etc/articles?issue=139792&result_138339_result_page=26

4-Prix de thèses AFC2018 : https://www.afc.asso.fr/prix-de-these/les-laureats-2018

5-Modalités d'adhésion et affiche : https://www.afc.asso.fr/adhesion

6-Rayons X et Matière : http://www.rayonsxetmatiere.org/

7-ECM32 : https://ecm2019.org/home/