C'est avec un profond chagrin et la plus grande tristesse que nous annonçons le décès de notre très Cher Ami et Collègue Slimane Dahaoui (1967-2018). Slimane a succombé à une attaque cardiaque foudroyante vers 21h15 à son domicile le vendredi 27 avril 2018. La disparition brutale et inattendue de Slimane a particulièrement bouleversé sa famille, ses amis et ses collègues.

Slimane était un exemple de modestie, de générosité et de sympathie. Il a toujours été à l'écoute des autres, disponible et présent pour apporter son aide et ses conseils désintéressés aux personnes qui l'entouraient et plus particulièrement aux stagiaires, doctorants et jeunes chercheurs étrangers. La dévotion de Slimane à son travail n'avait d'égal que sa discrétion et son humilité. Nous nous souviendrons pour toujours de son professionnalisme, ses compétences et ses qualités humaines.

Slimane a obtenu sa maîtrise de physique à Tlemcen (Algérie) en 1989 et est arrivé en France en septembre 1990. N'ayant aucune bourse pour l'aider dans ses études, il a dû travailler dur pour les financer : plongeur dans des restaurants, veilleur de nuit en maisons de retraite et enseignant de physique en école privée de préparation aux concours des professions paramédicales. Il a également été ATER à la Faculté de Pharmacie de 1995 à 1997. Il a obtenu son Doctorat sous la direction de Niels K. HANSEN en septembre 1996 sur l'analyse structurale à haute résolution des matériaux à propriétés optiques non-linéaires de la famille de KTiOPO₄.

De septembre 1997 à juillet 1999, il a été post-doctorant dans le laboratoire de Judith A. K. Howard à Durham. C'est un tournant majeur dans sa carrière scientifique. Durant cette période et en collaboration avec ses collègues de Nancy et Grenoble, il a été parmi les premiers à réaliser des mesures de densité électronique sur des lignes Synchrotron. Il a également effectué les premières analyses de densité électronique à partir de mesures de diffraction issues de détecteurs bidimensionnels (CCD) (Charge density study of N-acetyl-L-tyrosine ethyl ester monohydrate derived from CCD area detector data (S. Dahaoui, C. Jelsch, J. A. K. Howard & C. Lecomte. Acta Crystallographica. 1999, B55, 226-230). Il est revenu à Nancy en août 1999 sur un poste d'Ingénieur de Recherche au LCM3B (devenu CRM2), puis a été nommé Maître de Conférences en janvier 2001.

Slimane a participé à la formation de nombreux doctorants, post-doctorants et chercheurs français et étrangers dont certains occupent des postes à responsabilités dans différents laboratoires et structures de recherches scientifiques. Il a su leur transmettre son enthousiasme, sa curiosité scientifique et son esprit critique pour l'analyse structurale fine. Il a également fortement contribué à différents projets collaboratifs franco-algériens entre le LCM3B et les différents laboratoires de recherche en Algérie. Il a également été membre du conseil scientifique du Centre de Recherche Scientifique et Technique en Analyses Physico-Chimiques (CRAPC) en Algérie depuis 2003.
sd constantine2015Slimane à l’OpenLab IUCr-UNESCO à Constantine (Algérie) en mai 2015

Sa passion pour les mesures expérimentales de diffraction X à haute résolution a grandement contribué à la renommée de notre laboratoire. Ainsi, il a mis au point et développé un dispositif original pour la synthèse par sublimation de monocristaux de matériaux moléculaires. Ce dispositif, fabriqué au CRM2, a été exporté vers d'autres laboratoires de recherche en France (Rennes) et en Algérie. Parmi les résultats marquants de ses travaux de recherche, nous pouvons citer à titre d'exemple : l'analyse des interactions intermoléculaires et la quantification du transfert de charge dans le système TTF-CA (0.5 électrons !; On the accurate estimation of intermolecular interactions and charge transfer: the case of TTF-CA. P. García, S. Dahaoui, C. Katan, M. Souhassou & C. Lecomte. Faraday Discussions. 2007,135, 217-235) ou encore l'étude du mécanisme d'une transition de phase subtile (hystérésis de 3K) dans des systèmes moléculaires hybrides (Isostructural phase transition in m-carboxyphenyl­ammonium mono­hydrogenphosphite (E.-E. Bendeif, S. Dahaoui, M. François, N. Benali-Cherif & C. Lecomte. Acta Crystallographica. 2005, B61, 675-688)

Slimane a logiquement été nommé en septembre 2007 responsable de la plateforme d'analyse structurale et cristallographique de l'université de Lorraine. Durant toute sa carrière scientifique, il a été préoccupé par l'évolution du CRM2 pour que celui-ci reste une référence nationale et internationale pour la formation et le développement de la cristallographie et de l'analyse structurale fine. Ses derniers travaux de recherche étaient principalement centrés sur l'élaboration et l'analyse de la densité électronique de complexes d'argent.

Ô combien tu nous manques et nous manqueras toujours.
Paix à ton âme Très Cher Slimane.
El Eulmi Bendeif & Claude Lecomte