Vous pouvez envoyer vos témoignages et photos à cette Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Please send your messages and pictures to this Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Photo: Juan Hermoso, Madrid

C’est avec une très grande tristesse que nous venons d’apprendre le décès prématuré de notre collègue et ami Richard Kahn, de l’Institut de Biologie Structurale à Grenoble. Directeur de recherches au CNRS, Richard était une figure de la cristallographie en France. Il avait notamment contribué au développement des détecteurs à fils avec Georges Charpak au synchrotron du LURE, et était reconnu pour ses travaux sur les méthodes de phasage utilisant le signal anomal appliqué aux macromolécules biologiques. C’était aussi un enseignant hors pair, qui n'avait pas son égal pour expliquer les secrets de la cristallographie aux novices de l'espace réciproque. Il y a quelques semaines encore, il enregistrait des données de diffraction sur des cristaux de protéines soumis à de hautes pressions à l’ESRF, sa dernière passion. Nous nous associons au chagrin de ses enfants et petits-enfants.

"We worked together during the years 1996 -1997 during the projet and the installation of the ID14 beamline at the ESRF. I appreciated you as a skilled and humble experimentator during long nights at the synchrotron for the testing of diamond crystals for the future monochromators of the sidestations. This was just another "little" contribution among your large work in the field of protein crystallography. I'll really miss you." Wim Burmeister, Grenoble

"C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris le décès de Richard qui était pour moi un des grands messieurs de la biocristallographie. J'adresse toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches. " Alain Roussel, AFMB, Marseille

"Richard, tes connaissances immenses en cristallographie, et ta façon si lumineuse de l'expliquer, mais aussi ton humour, tes jeux de mots ravageurs, ton français impeccable, tout cela nous manquera terriblement.Tu étais tout le temps disponible , tu pouvais passer des heures sur une manip au milieu de la nuit pour résoudre un problème, et on a partagé de merveilleux moment à discuter de l'effet de la pression sur les protéines. On a souvent mangé au restaurant avec toi les veilles de run, tu nous parlais de tes enfants et petit-enfants avec passion, de ta maison dans les Landes où tu comptais bien t'occuper pendant ta retraite...Que c'est dur." Nathalie Colloc'h, Centre Cyceron, Caen

"Une belle personne qui part trop tôt. Sa douceur, sa finesse et son esprit nous manquent cruellement... Ainsi, que la ronde de ses pas, signe d'intense et brillante réflexion, dans les couloirs de l'Institut de Biologie Structurale. Merci Richard pour ce que tout ce que tu nous a laissé..." Franck Fieschi, IBS, Grenoble

"J'ai été bouleversé par l'annonce de la disparition de Richard à un point que je n'aurais pas soupçonné." Philippe Dumas, IBMC-CNRS, Strasbourg

"Richard, l'image qui me vient d'abord de toi, c'est ta persévérance lors des nuits que tu passais au synchrotron, au LURE d'abord pour démontrer la pertinence de la méthode MAD au moment où les biologistes n'y croyaient pas, puis à l'ESRF sur FIP où tu as confirmé cette méthode, et puis aussi sur ID24 pour essayer de faire de telles mesures en mode dispersif. Je me rappelle aussi ton hochement de tête accompagnant tes remarques lors des réunions de HERCULES, lors des repas à la cantine, et tout récemment lors de la conférence REX2011 à Aussois où tu avais plaisir de nous passer le message de ton expérience.La vie est magnifique mais fragile, ton décès nous rappelle qu'elle ne tient qu'à un fil, mais il nous reste toujours ton expérience et ton savoir que tu as réussi à transmettre aux jeunes et aux moins jeunes."Jean louis Hodeau, Institut Néel-CNRS Grenoble

"C'est avec une profonde tristesse que je viens d'apprendre le départ de Richard, j'ai eu la chance de suivre ses cours de cristallographie à l'université Paris 12 à Créteil et l'honneur qu'il participe à mon jury d'HDR. Alors, un grand merci pour ta contribution et ton implication." Julie Ménetrey, LEBS, Gif-sur-Yvette

"On ne s'habitue pas à perdre des amis." Jorge Navaza, IBS, Grenoble

"I had the pleasure and the honour of coworking with him in a master for many years and I have a lot appreciated his great person" Prof. Carmelo Giacovazzo, Institute of Crystallography, Bari, Italy

"Ca me touche beaucoup. Je connaissais Richard, de très longue date, bien avant LURE, lorsqu'il était assistant à Créteil et travaillait avec Roger Fourme. Merci de transmettre à sa famille." Prof. Yves Epelboin, IMPMC, Paris

"Richard was a superb crystallographer. He was always very keen to collaborate and help on any subject you were involved, non-conventional data collections, phasing difficult structures, providing you his new phasing strategies and teaching and supervising young crystallographers. Since the first edition of the Macromolecular Crystallography School he was deeply involved in the organization. In addition and specially he was an excellent person, always willing to enjoy life with his friends, drinking loads of coffee during the extenuating synchrotron journeys or drinking a glass of wine later on in the pub." Juan A. Hermoso, IQFR, Madrid

"Richard avait passé 1h à l'ESRF Grenoble, à m'expliquer avec des petits dessins (très propres) la zone aveugle dans l'enregistrement des données de diffraction (il y a 10 ou 15 ans). Entre 1h et 2h du matin!" Pierre Briozzo, INRA, Grignon

"Quelle tristesse. Je l'ai vu en debut d'année sur BM30 à l'ESRF. Son sourire, sa sympathie et sa passion manqueront à la cristallographie et a beaucoup de monde." Coralie Bompart, IRI, Lille

"I met him quite a few times and he was truly an exceptional person. Our community is poorer by this loss. My condolences to family and friends" Pedro Matias, Instituto de Tecnologia Quimica e Biologica, OEIRAS Portugal

"Juste un petit mot, pour dire que la disparition de Richard Kahn me touche beaucoup. Il était d'une très grande culture en cristallographie, et extrêmement pédagogue. Il était en outre d'une compagnie très agréable, avec beaucoup d'humour, de savoir vivre... J'ai passé d'excellents moments, lors de colloques ou congrès, à discuter avec lui devant un poster, ou au cours d'un repas ou autour d'un verre. Nous allons tous le regretter. Toutes mes pensées les plus chaleureuses vont à sa famille." Véronique Receveur-Bréchot, IMR, Marseille

 

"A Richard,
Bien que nous ne nous soyons pas revu depuis quelques années, j'entends encore ta voix dont l'intonation grave et tranquille faisait des miracles sur les utilisateurs de synchrotron en panique.De nos premiers contacts, d'étudiant à professeur, au sauvetage nocturne sur ligne de lumière, puis à notre voisinage de bureau, nos discussions autour d'un café ou d'un set de données, j'ai toujours pris un immense plaisir à te cotoyer. Impossible de ne pas avoir été saisi par ton sourire doux et malicieux, tes yeux vifs à toute heure du jour et de la nuit. Combien de fois t'ai-je vu faire passer les problèmes des autres avant tes préoccupations? Combien j'ai pu admirer ta pétillante intelligence, ta simplicité, ton humour, ta bienveillance...Après ces années, sans que nous ayons été très proches, je conserve un souvenir précis de nos échanges, comme de moments privilégiés..." Les mots m'échappent pour exprimer à quel point je suis touché par sa disparition...Toutes mes condoléances et mes amitiés à sa famille. David Stroebel, Ecole Normale Supérieure, Paris.
 
"I just wanted to send to the family, relatives, friends of Richard Kahn and in general to the crystallographers community my condolences for the terrible, sad news about his loss." Jose Miguel Mancheno, IQFR, Madrid
 
 
"I met Richard only a few times but I new of his work as we were both involved in the beginnings of macromolecular crystallography with synchrotron radiation as students. This is very saddening and comes as a shock. Please pass my condolences to family, friends and colleagues." James C. Phillips, Iowa State University, Ames, Iowa
 
 
"I am very sad to receive this news. It seems not long ago we enjoyed a delightful dinner and various synchrotron radiation and crystallography reminiscences at the Petit Paris Restaurant in Grenoble. I offer my sincere condolences to his family." Prof John R Helliwell DSc, Manchester, UK
 
 

"Richard was in many ways my closest or deepest friend in France while I was on sabbatical. His investment in my french poured forth on many occasions, brimming with enthusiasm and empathy. Not least was his enthusiasm that I knew to use the subjunctive voice when I said to him "il faut que j'aille a Paris cet apres-midi". I found his wide-ranging fascinations - I recall in particular a discourse on problems with the concept of vacuum - had an unbelievable richness. At the same time, he was a very gentle and compassionate soul. His joy when he told me he had stopped smoking was another wonderful moment. In the midst of life.... I will miss him terribly - I've thought often of him since 1987." Charles W Carter Jr, University North Carolina

"I was very saddened to learn about Richard's passing away. I first met him when I was a post-doc in LMB/MRC with Max Perutz and we came to LURE to collect data on haemoglbin in 1980. Richard was busy putting together his new detector and was very proud of it. He explained to me all the nice things that this detector would do for us when come back next time. On that trip we used films and Richard was always there, including the night shift, helping us with the data collection and solving technical problems (those were early synchrotron days). I met Richard again several times in the coming years when I came to LURE. He was always friendly and cheerful, willing to chat about science, life and basically everything. I'll cherish his memory and miss him, no doubt.. Please pass my sincere condolences to his family." Boaz Shaanan, Ben-Gurion University, Beer-Sheva, Israel

"Je revois Richard plongé dans ses pensées, marchant autour de sa manip dans le hall de LURE. J'étais une toute jeune informaticienne, tout juste sortie de l'école. Il m'a souvent éclairée avec patience et gentillesse sur l'acquisition de données et autres subtilités informatiques. Je présente toutes mes condoléances à sa famille." Anne-Pascale Jaudier, LEBS, Gif sur Yvette

"C’est avec tristesse que j’apprends le déces de Richard Kahn. Richard a été un de mes professeurs de cristallographie quand j’étais étudiant de DEA au LURE. Il nous avait communiqué sa passion pour l’instrumentation des détecteurs et la resolution de structures de macromolécules biologiques. Je tiens à addresser mes sincères condoléances à sa famille" Pascal Egea, Assistant Professor, University of California Los Angeles.