Raymond Kern nous a quitté le 6 novembre 2014 à l'âge de 86 ans.

Raymond Kern a débuté sa carrière scientifique en 1949 à Strasbourg au Laboratoire de Minéralogie-Cristallographie dirigé par Stanislas Goldstaub. Devenu Chercheur au CNRS en 1950 il passe sa thèse de Doctorat ès Sciences  en 1953 sur la morphologie des cristaux d'halogénures alcalins. En 1954 il se rend à Paris au Laboratoire de Minéralogie - Cristallographie de La Sorbonne dirigé par Jean Wyart où il poursuit ses travaux sur la croissance en solution des cristaux ioniques et travaille sur la théorie des  macles,  en particulier avec Hubert Curien. En 1959 il est nommé Professeur à l'Université de Nancy où il dirige le Laboratoire de Minéralogie - Cristallographie. Il continue ses travaux sur la germination et la croissance en solution des cristaux ioniques et sur l'effet de l'adsorption d'impuretés sur leur morphologie. En 1966 il est nommé à Marseille à l'Université de Provence où il succède à Louis Royer, le père de l'épitaxie. Il arrive donc à Marseille avec une quinzaine de personnes venant de Nancy et crée le Laboratoire de Recherche sur les Mécanismes de la Croissance Cristalline à la faculté des sciences de Saint-Jérôme. Le Laboratoire devient Laboratoire Propre du CNRS en 1975 et s'intitule Centre de Recherche sur les Mécanismes de la Croissance Cristalline (CRMC2) avec l'assurance de la construction de nouveaux locaux par le CNRS. Le CRMC2 s'installe ainsi à Luminy en 1980 dans un bâtiment neuf à l'architecture innovante et auquel Raymond Kern a beaucoup contribué. Il est resté Directeur du CRMC2 jusqu'en 1987.  En 2004 le CRMC2 est devenu CRMCN (Centre de Recherche en Matière Condensée et Nanoscience) après fusion avec le GPEC (Groupe de Physique des Etats Condensés) puis en 2008 le CRMCN fusionne avec le GCOMM (Groupe de Chimie Organique et Matériaux Moléculaires) pour devenir l'actuel CINaM.

À Marseille Raymond Kern ne s'est pas contenté d'amener les sujets de recherche de son Laboratoire de Nancy (croissance cristalline en solution, morphologie des cristaux), il a développé de nouveaux champs de recherche originaux qui sont maintenant largement répandus comme la cristallographie des protéines, l'épitaxie des métaux sur des surfaces de cristaux isolants ou semi-conducteurs par croissance en phase vapeur par dépôt d'atomes sous ultravide. Si les recherches qu'il a développées étaient de nature fondamentale, Il s'est toujours intéressé aux applications industrielles comme par exemple la croissance de cristaux de paraffines, très importante pour l'industrie pétrolière.
Devenu Professeur Emérite en 1996 il a continué à mener une recherche active comme par exemple ses travaux très reconnus sur  le rôle de l'élasticité en croissance cristalline, son dernier article a été publié en 2013. Raymond Kern a toujours su impulser une dynamique de recherche originale qui a fait la réputation internationale du Laboratoire.


Claude Henry, Directeur du CINaM