André Aubry nous a quittés. André Aubry était un expérimentateur chevronné du laboratoire de cristallographie (actuel CRM2) de la Faculté des Sciences et Technologies. Il avait participé de façon déterminante à l'optimisation des mesures à l'aide des premiers diffractomètres automatiques au début des années 70. Dans ce cadre, il avait pris en charge le service commun de diffraction X sur monocristaux de l'UHP depuis sa création en 1970 et ce jusqu'en 2005.

Pendant une grande partie de sa carrière, André Aubry a étudié les conformations des peptides et des peptides modifiés en étroite collaboration avec Michel Marraud (Directeur de recherche CNRS au LCPM). Par exemple, la résolution de la structure de l'enképhaline leur a permis de découvrir pourquoi cette molécule peptidique possède les mêmes propriétés analgésiques que la morphine. Leurs études conformationnelles sur les peptides modifiés sont notamment à l'origine de la conception rationnelle de nombreux médicaments.

Les années 90 marquent un véritable tournant dans la carrière d'André Aubry puisqu'il met en place une activité de cristallographie des macromolécules biologiques au laboratoire, ouvrant ainsi à Nancy un champ d'investigation incontournable dans la biologie moléculaire moderne. En étroite collaboration avec les professeurs G. Branlant et J.P. Jacquot de l'UHP, il s'est en particulier intéressé aux structures des Peptide Méthionine Sulfoxyde Réductases. Ces études ont permis de découvrir des repliements nouveaux pour cette famille de protéines ubiquitaires impliquées dans les mécanismes de défense cellulaire.

Au début des années 2000, il a participé au développement de la collaboration entre l'université Henri Poincaré et l'université malaisienne Sains Malaysia de Penang. Dans ce cadre, il a organisé plusieurs écoles de biocristallographie en Malaisie et formé plusieurs chercheurs malaisiens dans son équipe. Ses efforts ont permis la création d'un laboratoire de Biocristallographie et de Bioinformatique Structurale à l'USM dont, avec son équipe nancéienne, il a formé les premiers personnels.

Sur le terrain de ses activités de recherche dans les domaines des peptides et des protéines, André Aubry était un cristallographe reconnu internationalement. Il avait tissé de nombreuses collaborations nationales et internationales dont plusieurs sont toujours actives pour le groupe biocristallographie. Il avait été un membre actif dans de nombreuses sociétés savantes dont le Groupe Français des Peptides et des Protéines qu'il avait présidé de 2001 à 2003 et pour lequel il avait organisé la 14ème réunion en 2005. La transmission du savoir lui a toujours tenu à coeur puisqu'il a dirigé 23 thèses durant sa carrière et laisse une production scientifique conséquente, avec plus de 200 publications internationales et plus de 50 actes de congrès.