« Tout changer pour que tout demeure ». Ce terrible constat issu du chef-d'œuvre écrit par Giuseppe Tomasi di Lampedusa, « Le Guépard », fut asséné de la fenêtre de son palais sicilien par Don Fabrizio Corbera, prince Salina, plus désabusé que bienveillant à l'approche des troupes républicaines guidées par Garibaldi. Cela s'applique-t-il à ce que nous vivons en ce début de troisième décennie du XXIe siècle ? Je ne me permettrai pas, ce n'est pas le lieu, de répondre à cette question pour ce qui concerne tous les changements, les inflexions, les réorganisations qui ponctuent nos vies quotidiennes mais quid de nos environnements universitaires ?
À tous les étages de nos établissements on rassemble, on sépare, on chapeaute, on dilue, on intervertit, on ferme, on ouvre, on construit, on détruit, on masque, on affecte, on désaffecte, on renomme. Pour cela, on édicte. Par exemple localement en réorganisant un système universitaire d'inspiration initiale latine aux visées fondamentales, humanistes et universelles vers un système à l'anglo-saxonne aux visées plutôt progressistes mais sans y mettre les moyens financiers et à l'encontre des mentalités profondes des acteurs principaux. Par exemple en Europe où l'on s'apprête à imposer aux chercheurs un changement total de paradigme avec un système de publication uniquement basé sur l'Open access, à but lucratif (Gold OA) et pour les finances qui vont avec, on verra après, ou pas. La liste des bouleversements est en réalité très longue. Quel est le rapport avec la cristallographie, pensez-vous ? J'y viens. Et si, dans cette tourmente du monde de l'enseignement et de la recherche, ce tourbillon qui rappelle la marée des chemises rouges garibaldiennes refaisant le monde avec véhémence et parfois violence, les œuvres vives du bateau autorisant le tangage du navire mais assurant la flottaison étaient les sociétés savantes ? Je le pense de plus en plus et espère sincèrement que, même modestement, L'Association Française de Cristallographie contribue, malgré tout, à maintenir dans nos actions, un cap, un enthousiasme, une éthique.

Quoiqu'il en soit, à l'AFC, sérénité rime avec dynamisme. En 2019, de très nombreux rendez-vous de notre communauté ont rencontré un succès retentissant, citons par exemple le premier congrès « Biologie Structurale Intégrative » organisé conjointement par la SFB et l'AFC à Toulouse (7-11 octobre) et le congrès « Rayons-X et Matière » organisé à Nancy (19-22 novembre) précédé par l'une des nombreuses rencontres du réseau ЯÉCIPROCS. A cela s'ajoute une suite quasi constante d'événements concernant les grands instruments, autour desquels l'animation et la concertation vont bon train, ou impliquant les communautés respectives des trois axes transversaux et des trois groupes thématiques de l'AFC. À cette suite d'événements difficiles à lister ici mais que vous pouvez retrouver sur le site internet de l'AFC, s'ajoute aussi une multitude d'actions, souvent locales, autour de la médiation scientifique, jetant des ponts entre nos laboratoires et l'enseignement secondaire, au sein duquel, d'ailleurs, la cristallographie vient de faire une entrée remarquée dans les manuels.

afc2020
Et cela continue, en 2020 vous êtes notamment tous attendus au congrès général de l'AFC, AFC2020 à Grenoble (30 juin - 3 juillet, satellite le 29 juin) qui s'annonce d'ores et déjà un moment clef pour la vitalité de la cristallographie en France. Quelques temps forts vous y attendent, tels que la remise du premier prix Guinier, les prix de thèse - il est encore temps de postuler jusqu'au 31 janvier 2020 - ou l'invitation faite à l'European Crystallography Association ainsi que les moments concoctés par nos organisateurs. A ce propos, vous recevrez bientôt un appel à candidature pour l'organisation de l'AFC2022, pensez-y déjà.

Bien sûr, nous comptons sur une présence française massive au 25ème congrès mondial de l'IUCr à Prague (22-30 Août) notamment en perspective de la tenue du congrès Européen organisé à Versailles, sous l'égide de l'AFC en 2021 (ECM33, 24-28 Août) ainsi que du rendez-vous mondial de croissance cristalline organisé cette même année à Paris (ECCG7, 26-28 juillet 2021), sous la bienveillance de l'AFC.

En écho à la phrase introductive de ce texte, 2020 sera aussi l'année du renouvellement du Conseil d'Administration et du bureau de l'AFC. Les élections des membres du CA pour 2021-2024 par les adhérents de l'AFC (à jour de cotisation en 2020) auront lieu en fin 2020. Il appartient à chacun de vous de réfléchir à une candidature. Je ne peux que vous conseiller fortement de vous engager dans cette aventure. Nous reviendrons vers vous bien sûr d'ici là et, en attendant, votre CA travaille pour vous représenter dans les instances et vous accompagner dans les actions et besoins liés à la cristallographie.

Merci de soutenir l'AFC et de marquer votre intérêt pour cette communauté en adhérent pour 2020 ou plus, quelques clics dans la rubrique adhésion de notre site web suffisent pour ce geste d'importance - http://www.afc.asso.fr/. N'hésitez pas à propager la bonne nouvelle en diffusant l'affiche consacrée aux bonnes raisons d'adhérer, disponible en téléchargement sur le même site.

Enfin et surtout, je vous adresse sincèrement tous mes vœux de bonheur personnel et de réussite au travail pour 2020 !

Le 01 janvier 2020
Philippe GUIONNEAU
Président de l'AFC