L'Année Internationale de la Cristallographie en France

2014, Année Internationale de la Cristallographie en France ( AICr2014 ), a permis de fédérer sept sociétés savantes ( l’AFC, la SFMC, la SFN, la SFμ, la SFP, la SCF et l’UdPPC ) qui, avec les principales tutelles scientifiques comme le CNRS et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, ont construit des évènements nationaux, mis à disposition des outils de communication et relayé de très nombreuses initiatives en Région. Du collégien au chercheur averti en passant par l’homme de la rue, nous avons interpellé, provoqué l’étonnement, expliqué… et parfois sans doute convaincu que la cristallographie, science transversale par essence, est au coeur de notre monde moderne. Un bilan plus complet a été publié dans Reflets de la Physique 44-45 (2015), 12-14.
Le site dédié à toutes les activités dans le cadre de l'AICr2014 a été en ligne de septembre 2013 jusqu'en janvier 2015 et a été repris presque dans son intégralité sur le site de l'Association Française de Cristallographie, en accord avec les partenaires.

Un ordre chimique inattendu dans des nanoparticules d’alliage magnétique

Institut Lumière Matière, Lyon

Laboratoire Matériaux : Ingénierie et Science, Lyon

L’alliage magnétique FePt (fer platine) est un bon candidat pour la réalisation de supports de stockage magnétique car il est très difficile de modifier son aimantation. Cette propriété provient d’un ordre chimique : l’alliage FePt est un empilement de plans atomiques de fer alternant avec des plans de platine, une structure qui bloque l’aimantation dans la direction perpendiculaire à ces plans cristallins. Des physiciens de l’Institut Lumière Matière - ILM (CNRS / Univ. Lyon 1) et du laboratoire Matériaux : Ingénierie et Science - MATEIS (CNRS / INSA Lyon / Univ. Lyon 1) en collaboration avec une équipe japonaise de l’Université de Tohoku à Sendai ont montré que contre toute attente, cette structure persiste même à l’échelle nanométrique, alors que les effets de surface peuvent devenir assez importants pour prendre le dessus sur ce qui se passe dans le volume du matériau.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


La suite ici : http://www.cnrs.fr/inp/spip.php?article1511