L'Année Internationale de la Cristallographie en France

2014, Année Internationale de la Cristallographie en France ( AICr2014 ), a permis de fédérer sept sociétés savantes ( l’AFC, la SFMC, la SFN, la SFμ, la SFP, la SCF et l’UdPPC ) qui, avec les principales tutelles scientifiques comme le CNRS et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, ont construit des évènements nationaux, mis à disposition des outils de communication et relayé de très nombreuses initiatives en Région. Du collégien au chercheur averti en passant par l’homme de la rue, nous avons interpellé, provoqué l’étonnement, expliqué… et parfois sans doute convaincu que la cristallographie, science transversale par essence, est au coeur de notre monde moderne. Un bilan plus complet a été publié dans Reflets de la Physique 44-45 (2015), 12-14.
Le site dédié à toutes les activités dans le cadre de l'AICr2014 a été en ligne de septembre 2013 jusqu'en janvier 2015 et a été repris presque dans son intégralité sur le site de l'Association Française de Cristallographie, en accord avec les partenaires.

La découverte des quasi-cristaux en 1982 montre l’existence d’un nouvel état ordonné de la matière : une organisation atomique rigoureuse à longue distance mais qui ne contient pas de périodicité. Après cette découverte, la définition du cristal comme "solide dont les atomes se répartissent de façon périodique dans l'espace" été corrigée en 1992.

La photo montre un pavage non périodique réel : celui de la mosquée Darb-i Imam, à Ispahan, en Iran, construite en 1453 (par Makovicky)