Bienvenue sur le site de l'AFC

Bienvenue sur le site de l'AFC

Bienvenue sur le site de l'AFC

Bienvenue sur le site de l'AFC

Bienvenue sur le site de l'AFC

Bienvenue sur le site de l'AFC

Bienvenue sur le site de l'AFC

Bienvenue sur le site de l'AFC

Le Conseil d'Administration de l'Association Française de Cristallographie a attribué six bourses aux doctorants pour participer au dernier colloque de l'AFC à Marseille. Voici leurs témoignages.
Les six lauréats de bourse 2016 sont:



Géraldine Castets, Laboratoire EDYTEM - Université Savoie Mont Blanc, Chambéry.
photo castets geraldineDu 4 au 7 juillet 2016, s'est tenu à Marseille, le colloque de l'Association Française de Cristallographie. Je m'y suis rendue le jeudi 7 juillet, soit la dernière matinée du colloque, afin de présenter ma communication orale lors de la session « Cristallographie et matériaux du patrimoine » (S5). J'ai eu le plaisir de présenter une partie de mes travaux de thèse, menés au laboratoire EDYTEM, Université Savoie Mont Blanc. Ma communication, intitulée « Le passé révélé des ancêtres aborigènes Jawoyn à Nawarla Gabarnmang (Australie) : l'étude structurale des crayons et des écailles colorées », a montré comment les crayons d'ocre utilisés par les ancêtres des aborigènes Jawoyn peuvent être utilisés comme des marqueurs chronologiques et en quoi la composition minéralogique des écailles colorées nous permet de nous questionner sur la question de l'évolution au cours du temps des recettes, voire des modes de préparation de la matière picturales pour réaliser les peintures rupestres.

Au cours de cette matinée, j'ai pu assister à deux exposés de grande qualité scientifique.
Gilles Wallez nous présenta un exposé sur « Les transformations thermiques de la kaolinite : des repères pour l'étude des procédés céramiques anciens ». L'objectif de cette étude était de découvrir les températures de cuisson des argiles utilisées par Bernard Palissy, pour réaliser ses œuvres céramiques. Grâce à un suivi en temps et en température de recuits expérimentaux, complété par une analyse par DRX/Affinement Rietveld, il a été démontré que ce maître céramiste de la Renaissance utilisait des températures de cuisson relativement basses pour des argiles réfractaires.
Quant à celui de Pauline Martinetto, il portait sur la « Cristallographie et [les] pigments anciens : au-delà des pics de Bragg… ». Elle nous présenta une étude sur les poudres noires à base de carbone datant de l'époque romaine (découvertes pendant les fouilles du site archéologique de Pompéi). Cette étude visait à identifier la nature des mélanges et à déterminer l'origine des pigments noirs de carbone. La difficulté majeure de cette étude étant la caractérisation structurale de phases minérales peu cristallines, une analyse de la fonction de distribution de paires a été proposée, permettant ainsi d'identifier, de cartographier et de quantifier les phases cristallines et amorphes. J'ai fortement apprécié cette présentation car en plus de traiter d'un sujet qui me passionne, à savoir les pigments minéralogiques, P. Martinetto montra comment on pouvait aller plus loin dans l'exploitation des données structurales et plus particulièrement celles concernant les matériaux peu cristallisés, voire amorphes, et ce grâce à l'analyse de fonction de distribution de paires dont j'avais très peu entendu parlé jusqu'à ce jour.


Elen Duverger-Nédellec, CRISMAT - Caen
photo ElenDuvergerNedellecJ'ai eu la chance de pouvoir participer au congrès de l'AFC 2013 à Bordeaux dans le cadre de mon stage de master 1. J'avais pu alors assister à de nombreux exposés mettant en avant l'utilisation de la cristallographie dans de multiples domaines de recherche et son importance dans la caractérisation de matériaux, la mise en évidence du lien structure-propriétés ainsi que pour l'observation de mécanismes biologiques. Ceci me passionna et me conforta dans mon choix de trouver une thèse dont le sujet serait majoritairement de la cristallographie. J'ai eu la chance de rencontrer mon futur directeur de thèse lors de ce congrès.

Cette année j'ai eu l'honneur de bénéficier d'une bourse de l'AFC afin de présenter une partie de mon travail de thèse sur les ondes de densité de charges dans les bronzes monophosphates de tungstène Ax(PO2)4(WO3)2m  au congrès AFC2016 se déroulant à Marseille. La thématique des ondes de densité de charges n'étant que peu abordée en cristallographie, il était important pour moi de communiquer sur ce sujet et d'assister à la présentation de Sylvain Ravy, un spécialiste de ce domaine.  Je me suis sentie vraiment concernée par sa présentation sur la dynamique femto-seconde des ondes de densité de charge et j'ai apprécié sa façon très pédagogique de nous présenter ce sujet non trivial, donnant une chance à tous de comprendre de quoi il s'agit.  J'ai également beaucoup aimé la présentation de Philippe Guionneau sur la cristallographie multi-échelle de matériaux à conversion de spin. Cet exposé a clairement mis en évidence les changements de propriétés magnétiques associés aux changements structuraux de certains matériaux. Il est, pour moi, très important de prendre conscience que structure et propriétés sont intimement liées et c'est pour cela que cet exposé m'a paru très intéressant.

J'ai apprécié le fait de pouvoir retrouver des chercheurs que j'avais rencontrés au congrès de l'AFC précédent, voir l'évolution de leur recherche, pouvoir également exposer mon travail et bénéficier d'un œil neuf sur celui-ci de la part des personnes ayant assisté à ma présentation. Ce congrès m'a également permis d'avoir une vue d'ensemble des sujets traités en ce moment dans les autres laboratoires et de me donner des idées de collaborations. Mais je pense que ce que je retiens principalement c'est que la communauté des cristallographes français est non seulement un groupe de chercheurs multi-domaines mais également une grande famille que nous avons plaisir à retrouver à chaque congrès de l'AFC.

Vanessa Amaral de Oliveira, CEA-INES, Chambéry
voliveiraJ'ai participé à la conférence avec une présentation orale intitulé « Formation of extended structural defects during the cristallisation of monolike photovoltaic silicon » cet exposé a résumé mon travail de thèse avec en emphases sur les nouveaux défauts structuraux identifié dans le silicium dit monolike pour application photovoltaïque. Due la caractérisation structurale avancé en s'appuient aux rayonnement-X de source synchrotron, la thématique de ma présentation a été sans doute dans le cadre de la session « Cristallographie en science des matériaux ». Dans la conférence, autres présentations avec la fabrication de silicium similaire ont été aussi présentés d'où la plus complète a été « Croissance de silicium monocristallin par la technique de Kyropoulos pour le photovoltaïque : approche couplée expériences / modélisation ». Cette présentation a bien couplé le besoin de la technique avec la modélisation nécessaire pour faire ce nouveau procédé de cristallisation avancer à la même vitesse des autres.  La conférence a aidé de manière générale à élargir mes connaissances sur la cristallographie des matériaux, notamment de nouveaux matériaux comme les nanoparticules et les matériaux à changements de phase pour mémoires non volatiles. J'étais particulièrement intéressé aussi aux études dans la catégorie biologique, ce qu'a des applications avec de vrais problématiques d'aujourd'hui, comme les larvicides de moustique. Pour mon futur professionnel, les présentations qui ont détaillé des nouvelles techniques de caractérisation avancé in situ ou utilisant de nanobeams ont été le plus intéressantes, d'où la présentation de Marie-Ingrid Richard était formidable.

Yvan Georges Ngassa Tankeu, Unité Matériaux et Transformations, Villeneuve d'Ascq
YNgassaJe remercie tout d’abord l'AFC de m’avoir accordé une bourse pour participer à son congrès qui a eu lieu à Marseille cet été. Je tiens aussi à remercier les différents chairmans (Hubert Renevier et Marc Legros) du symposium 7 de m’avoir accordé un temps de parole.
Ce fut un honneur pour moi de présenter mes travaux où j’ai pu montrer l’application d’une méthode d’affinement de structure utilisant la diffraction par précession des électrons en mode tomographie. Cette méthode a été appliquée pour caractériser des structures types spinelles MgFe2O4 et FeAl2O4 afin de déterminer la distribution des cations Al3+, Fe3+, Mg2+ sur les sites tétraédriques et octaédriques et ainsi remonter à l’histoire thermique du minéral.
Les questions qui m’ont été posées me seront bénéfiques pour la suite de mon projet et surtout j’aurai énormément appris tant des discussions avec d’autres chercheurs que d’autres présentations. J’ai notamment eu un grand intérêt à suivre la présentation S6.O2 de Gwladys Steciuck « Précession des électrons en mode tomographie et affinements dynamiques : application aux films minces d’oxydes » où elle a présenté une méthodologie d’affinement de structure et une technique de caractérisation similaire à la mienne mais plutôt appliquée à des nanomatériaux. Par ailleurs, j’ai aussi eu l’occasion de découvrir un vaste champ de technique de caractérisation autre que la microscopie électronique qui est mon champ d’expertise.
Je tiens particulièrement à vous féliciter pour la visite des calanques par une croisière en bateau, c’était très beau. Je ne saurais terminer sans vous dire un grand « bravo » pour le dîner de gala à la garnison militaire où le repas, l’ambiance, la bonne humeur des chercheurs ont rendu la soirée mémorable. Pour finir, je dirais que Marseille est une ville qui ne dort jamais.

Seifeddine Zhiou, CEA-LETI, Grenoble
SZhiouLe Congrès de l'AFC a été pour moi l'occasion d'apprendre de nouvelles choses à travers les différentes présentations qui m'ont intéressé. J'ai particulièrement apprécié la session « Cristallographie des nano-objets » ainsi que la session sur les « Nouvelles sources de rayons X ». J'ai aussi fortement apprécié certaines sessions dont le domaine d'étude s'éloigne du mien et que je n'aurais pas pu avoir l'occasion de découvrir autrement, notamment la session sur la croissance cristalline et la session « interaction hôte pathogène ». Les sessions posters ont été l'occasion de découvrir des activités de recherche autrement plus diverses et dont le point commun est la cristallographie. Ces sessions ont été une opportunité pour discuter de manière plus cordiale et plus directe avec les chercheurs et étudiants. Pour ma part, je ne saurais dire qu'une présentation m'a plu plus qu'une autre. Néanmoins, et comme demandé, si j'aurais retenu une présentation qui m'a plu parmi tant d'autres, ça serait la présentation de Tao Zhou (ESRF) sur l'étude in situ par RX synchrotron de nanofils SiGe. La présentation était claire et fort intéressante, à la fois sur la technique de mesure qui consiste en la mise au point d'un dispositif de mesure stationnaire avec un détecteur 2D pour suivre en temps réel l'évolution de courbure des nanofils, que sur les résultats qui montrent l'influence de la taille des nanofils et de la température sur la croissance de la coquille des nanofils.

J'ai aussi trouvé le contact avec les chercheurs fort intéressant. En particulier, la session « Meet the experts » m'a été fort utile pour me placer dans le contexte professionnel après le doctorat, de m'informer sur l'évolution actuelle du métier et d'échanger avec les différentes personnes présentes.

En ce qui concerne ma contribution, ma présentation portait sur l'analyse microstructurale de composés intermétalliques formés par réaction à l'état solide entre un film mince de Ni et une couche de Ni-InGaAs. Cette étude vise à étudier la reprise de contact sur InGaAs et a été conduite dans le cadre de développement de transistors CMOS sur des matériaux III-V. Durant cette présentation, la méthodologie de mesure par cartographies de l'espace réciproque en trois dimensions par diffraction des rayons X (ESRF) a été expliquée. Une description de la symétrie des intermétalliques ainsi formés (texture, paramètres de maille, symétrie) a été donnée et l'évolution et la stabilité du système en fonction des températures de recuit a été commentée.

Élodie Tailleur, ICMCB, Bordeaux
ET2016Lors du congrès de l'AFC-2016 à Marseille, j'ai pu bénéficier d'une bourse de l'Association Française de Cristallographie. Je remercie donc une nouvelle fois l'AFC pour cette attribution.

Au cours de ce congrès j'ai présenté un poster portant sur la brisure de symétrie et la transition de spin d'un nouveau complexe : [Fe(PM-PEA)2(NCSe)2]. A l'état haut spin, le [Fe(PM-PEA)2(NCSe)2] cristallise dans un système monoclinique P21/c alors que la symétrie est orthorhombique Pccn à l'état bas spin. La transition de spin a pu être suivi par diffraction sur poudre et sur monocristal. De plus il a été possible de déterminer le mécanisme de transition de spin avec, ici encore, une comparaison poudre-monocristal. J'ai été honoré de recevoir le prix du meilleur poster dans la session physique pour ce travail et j'adresse un remerciement particulier aux membres du jury de la session physique.

Ce congrès était très convivial avec de nombreux doctorants, facilitant ainsi la discussion. Beaucoup ont présenté un poster mais certains ont eu la chance d'avoir une présentation orale. J'ai beaucoup aimé l'affiche de Quentin Benito, S7.P5, « Contrôle des interactions cuprophiliques dans un cluster de cuivre mécanochromique luminescent ». Les relations structure-propriétés sont des études complexes et la cristallographie sous pression et la luminescence sont des sujets attrayants.

Les domaines de recherche et les sessions étaient nombreux et très variés. Le planning des sessions parallèles était bien conçu même si parfois certaines sessions parallèles pouvaient intéresser un même public
Les sessions « Cristallographie en science des matériaux » et « Cristallochimie, structure et propriété » sont celles que j'ai le plus appréciées car ce sont des thématiques qui se rapproche de mon domaine de recherche.  J'ai été particulièrement intéressée par la communication de Gianguido Baldinozzi, S15.O1, « Étude structurale de matériaux sous forme de couches minces par diffraction de rayons X en incidence rasante ». L'élargissement instrumental est un problème que je rencontre lors d'études en diffraction sur poudre de la microstructure de mon complexe. Son exposé était très pédagogique et instructif.

Ce congrès fût un vrai plaisir, dans une ville très agréable, avec une culture bien à elle et je tiens à remercier les organisateurs pour cette superbe visite des calanques